Vous êtes ici : Accueil  > Les thèses en ligne  > Ecole doctorale Gay Lussac - ...  > Année 2010  > Jean-Marie Ballouard

Jean-Marie Ballouard

Publié en ligne le 30 mai 2012

Français

Espèces charismatiques, espèces locales et serpents en éducation à l'environnement : évaluation sur dix pays de la perception des enfants à protéger la faune et importance de l'expérience de terrain

L'éducation à l'environnement est indispensable pour pallier l'érosion de la biodiversité. Les médias et l'école ont une place importante dans la sensibilisation du public, mais ils diffusent presque exclusivement des images et des messages basés sur une biodiversité spectaculaire, exotique et lointaine (ours polaire, baleinzs...). L'éducation scolaire a donc un rôle important pour étendre la connaissance des enfants vers une gamme étendue d'organismes. Grâce à des questionnaires écrits diffusés dans dix pays en Europe (7), Afrique (1), et Asie (2), nous avons sondé chez des écoliers (âgés de 7 à 14 ans) leur perception des animaux. Le constat est alarmant : les enfants sont déconnectés de leur environnement local. Miroirs des médias, les enfants ont une vision restreinte de la biodiversité à protéger, limitée à quelques animaux qu'ils ont vu sur des écrans de TV ou d'ordinateur. Mais l'enquête réalisée sur la perception des serpents pour les enfants montre que ceux-ci ont une aversion modérée et que la plupart expriment leur envie de les protéger, ce qui est très encourageant. Nous avons emmené près de 600 élèves découvrir sur le terrain les espèces locales de serpents. Grâce à l'activation du canal affectif, la grande majorité des enfants sont prêts à protéger préférentiellement les serpents, au même titre que les pandas. L'ensemble de ces résultats montre tout d'abord une nette défaillance du système éducatif qui favorise l'information dogmatique et virtuelle au détriment des sorties de terrain et des expériences concrètes avec la nature. Celles-ci sont pourtant essentielles pour connecter les enfants avec l'environnement local et favoriser des comportement positifs nécessaires à la préservation de la biodiversité. Pour faire des progrès et étendre l'intérêt des enfants pour un maximum d'espèces, il est essentiel de travailler avec des espèces soit disant impopulaires telles que les serpents, que les enfants adoptent très vite.

Mots-clés : L'éducation environnementale, Biodiversité locale, Espèces charismatiques, Conservation de la biodiversité.

Notice

Diplôme :
Doctorat
Etablissement :
Université de Poitiers
Ecole doctorale :
Gay Lussac - Sciences pour l'environnement
UFR ou institut :
UFR Sciences Fondamentales et Appliquées
Domaines de recherche :
écologie, Biologie de l’environnement, des populations
Directeur de thèse :
Xavier Bonnet
Date de soutenance :
06 octobre 2010
Président du jury :
Didier Bouchon
Rapporteurs :
Luca Luiselli, Stephen J. Mullin
Membres du jury :
Lijliana Tomovic, Catherine Souty-Grosset
 

Haut de page


 

Université de Poitiers - 15, rue de l'Hôtel Dieu - 86034 POITIERS Cedex - France - Tél : (33) (0)5 49 45 30 00 - Fax : (33) (0)5 49 45 30 50 - edel@univ-poitiers.fr - Crédits et mentions légales